La température optimale pour vaporiser

Si vous choisissez de vaporiser à l’aide d’un vaporisateur, les effets psychoactifs du cannabis peuvent varier en fonction de la température. Généralement, pour profiter des principes actifs, il faut une température moyenne comprise entre 105°C à 210°C, cela dépend bien sûr du besoin et de la qualite du produit. De ce fait, la température peut générer une différence importante dans le processus de consommation. Dans cet article, nous détaillons quelle est la meilleurs température pour vaporiser.

Quelle est la bonne température de vaporisation pour le cannabis ?

La température optimale permettant de libérer les propriétés des cannabinoïdes et des terpénoïdes depend de leur point d’ébullition. Il est important de savoir quels effets sont généralement associés aux différents points d’ébullition. Un point d’ébullition différent peut affecter l’effet sur l’utilisateur. Pour savoir à quelle température les effets commencent leur activation, voici une liste réunissant les points d’ébullitions des principaux cannabinoïdes et terpènes du cannabis.

  • THC-A (105ºC / 221ºF)
  • B- CARYOPHYLLÈNE (119°C / 246°F)
  • CBD-A (120ºC / 248ºF)
  • B-SITOSTÉROL (134°C / 273°F)
  • A-PINÈNE (156°C / 312°F)
  • THC (157°C / 314°F)
  • CBD (160-180°C / 320-356°F)
  • B-MYRCÈNE (166-168°C / 330-334°F)
  • A8 THC (175-178° / 347-352°F)
  • CINÉOLE (176°C / 348°F)
  • LIMONÈNE (177°C / 350°F)
  • P-CIMÈNE (177°C / 350°F)
  • APIGÉNINE (178°C / 352°F)
  • CANNFLAVIN-A (182°C / 356°F)
  • CBN (185°C / 365°F)
  • LINALOL (198°C / 388°F)
  • HUMULÈNE (198ºC / 388ºF)
  • LE BENZÈNE (205-365°C / 401-689°F)
  • TERPINÉOL (218°C / 424°F)
  • CBC (220ºC / 428ºF)
  • THCV (220°C / 428°F)
  • PULEGONE (224°C / 435°F)
  • COMBUSTION (232ºC / 450ºF)
  • QUERCÉTINE (250°C / 482°F)

Un bon réglage de température peut faire toute la différence !

Tester les réglages de température afin de trouver le bon compromis. Pas trop basse pour que les cannabinoïdes puissent s’évaporer et pas trop haute pour eviter de consumer trop rapidement l’herbe. La vaporisation ne brûle pas votre herbe, vous inhalez juste moins de toxines nocives présentes dans la fumée.

Il existe sur le marché différents vaporisateurs conçus pour contenir des herbes, des concentrés, des cires voir même des huiles. Pour cette raison, les vaporisateurs utilisent des technologies de chauffages différentes. Les systèmes de chauffage apporte à la vaporisation une expérience relaxante et enrichissante. On distingue 3 types de chauffe : Convection, Conduction et quelques rares proposent un chauffage radiant voici les différences.

Chauffage par conduction

Le chauffage par conduction fonctionne en utilisant le contact direct de l’herbe avec une surface chauffée électriquement. Cependant, un problème courant avec ces vaporisateurs est la combustion de l’herbe en raison d’une mauvaise répartition de la chaleur. Il est très difficile de réguler la température avec des vaporisateurs utilisant la conduction. Cette catégorie comprend les e-cigs, les stylos vaporisateurs et la majorité des vaporisateurs portables actuellement sur le marché.

Chauffage par convection

Le chauffage par convection fonctionne en faisant passer de l’air chauffé avec précision sur l’herbe séchée. De ce fait, le produit se vaporise plus uniformément et plus efficacement. Le chauffage par convection est le choix préféré de nombreux patients cherchant à tirer la meilleur expérience de vaporisation. L’herbe n’entre jamais en contact avec l’élément chauffant à travers un système de distribution. Les éléments chauffants des vaporisateurs à convection sont généralement en céramique, bien que certains soient en acier inoxydable ou en d’autres types de métal. Les éléments chauffants en céramique retiennent extrêmement bien la chaleur et ne sont pas affectés par l’air froid aspiré à travers le système.

Chauffage radiant / infrarouge

Les vaporisateurs à rayonnement utilisent l’énergie radiante produite par l’électricité ou une source lumineuse pour fournir de la chaleur. L’herbe absorbe l’énergie radiante, augmentant en température jusqu’à ce que ses composants se vaporisent. Ces types de vaporisateurs sont plus rares et sont égal aux vaporisateurs à convection en termes de qualité et de vapeur produite.

Compatibilité

Des études ont montré que le point idéal pour vaporiser du cannabis est d’environ 170 °C, même si les cannabinoïdes commencent à se vaporiser à environ 140 °C. À cette température, les cannabinoïdes actifs sont convertis en une vapeur qui peut être confortablement inhalée, contrairement à un joint qui peut brûler jusqu’à 1000 ° C ou plus.

De nombreux vaporisateurs disposent généralement d’un contrôle numérique de la température qui vous permet de modifier le rapport des composants actifs que vous vaporisez. Lorsque vous allumez un joint avec un briquet, vous libérez tous les cannabinoïdes en même temps, détruisant souvent les cannabinoïdes et terpènes souhaitables qui donnent au cannabis sa saveur, son odeur et ses effets uniques. Étant donné que les terpénoïdes ont un point d’ébullition le plus bas, autour de 55 °C, ils sont généralement les premiers composés à être libérés par vaporisation. En tant que tel, si vous recherchez un effet savoureux et aromatique, vous devez sélectionner le réglage de température le plus bas disponible sur votre vaporisateur et à mesure que vous vous approchez des points d’ébullition d’autres composés, vous augmentez la quantité de composés qui est vaporisée.

Conclusion

Il est important de garder à l’esprit que même à des températures inférieures au point d’ébullition des composés, la vapeur est toujours produite de la même manière que l’eau bouillante libère des mèches de vapeur d’eau avant que le point d’ébullition ne soit atteint. La vapeur est juste présente dans des rapports inférieurs. Étant donné que la vapeur n’est pas toujours visible à des températures plus basses, vous devez juger à quelle température régler le vaporisateur en fonction du goût et de l’odeur de la vapeur produite.

Bien que vous trouverez principalement ces contrôles de température sur les unités de convection, des vaporisateurs à conduction à température contrôlée commencent à apparaître. Bien qu’il soit sûr de supposer que la plupart des écrans ne représentent pas la température exacte, la plupart sont très proches et sont beaucoup plus précis que les vaporisateurs sans contrôle de température. Il est également important de noter que la température affichée n’est pas une mesure de la température de l’herbe que vous vaporisez.

Source:

https://www.blog-cannabis.com/temperatures-de-vaporisation/